• lacazetoutous

Les paroles d'Aïko

Bonjour voici mon histoire, je m’appelle Aiko ! oh cela n’a pas toujours été mon nom, mais c’est celui que m’a donné ma nouvelle maman, ma maman miracle quand elle m’a trouvé dans la rue abandonné….et malade, elle m’a recueilli dans sa maison, et ca été son premier cadeau, un nom rien que pour moi , elle trouvait que m’allait bien Aiko et moi je l’aimais déjà ! C’était il y a deux mois, et ce jour la jamais je ne l’oublierais ! le premier jour d’une vraie vie , je rentrais dans la grande famille de la caze Toutous , une association rien que pour nous, les loulous abandonnés a la rue, parfois malades, affamés, apeurés…..égarés entre ce monde cruel et nulle part …… Avec elle j’ai appris que l’on pouvait être aimé, soigné, manger à sa faim, ne jamais se trouver seul, dormir tranquillement, jouer avec les autres loulous, et tout cela sans rien retirer aux copains de vie ! J’ai appris que l’on pouvait être heureux,



Même la vie la plus éprouvante peut être effacée par des semaines de bonheur infini, J’ai appris que l’on pouvait être au centre de toutes les attentions, qu’une association c’est une équipe de bénévoles au grand cœur une armée de petites mamans, de vrais anges gardiens qui luttent et refusent la banalité le fatalisme et qui ont a cœur de ne laisser aucun de nous dans la rue, et en souffrance. C’est grâce à elle ma maman Emile que j’ai partagé avec tant d’autres petits refugiés, que je n’ai plus eu peur, ni faim, ni mal………………Sans elle et vous tous qui l’accompagnez, j’aurais disparu dans l’indifférence, la peur et l’oubli, comme malheureusement tant d’autres J’ai tant reçu d’elle et de vous ! je n’étais pas au mieux, voir même en mauvais état de santé, le jour de mon sauvetage. et j’ai découvert que même très malade, et un petit corps fatigué on pouvait être au cœur de toutes les attentions, et de toutes les générosités, Quelle reconnaissance pour nous les oublies. J’avais mon fan club je le sentais, quel bonheur……enfin être aimé comme je vous aimais Mais mon corps était trop usé, trop fatigué, tenter d’effacer les stigmates du passé moi aussi je le voulais plus que tout ! ….. Vous avez veillé sur moi jour et nuit, je ne pouvais plus me nourrir seul, mon corps refusait d’avancer, et c’est devenu un combat inégal……. mais mon cœur battait pour vous ……et je me suis envolé doucement samedi 29 juin à 12 h 15 à la Reunion……dans les bras de celle qui m’a redonné vie, et empli d’amour….. Acte d’amour, dont je connais le prix des larmes, elle m’a tant donné Moi non plus je ne voulais pas de ton absence, j’aurais voulu tenir ta main plus longtemps, j’aurai voulu vivre encore un peu …….rester parmi vous Merci Emilie de me laisser dormir près de ton cœur, il est si grand, je ne prendrai pas toute la place. Et tu sentiras encore mes ronflements Vous tous aussi vous avez un cœur énorme, j’en ai un aussi et même si vous ne l’entendez plus, il continuera de battre pour vous, je vous le promets Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours, je vous ai donné mon cœur, j’ai reçu le vôtre, pouvez-vous deviner le bonheur que vous m’avez apporté A vous tous que je voudrais remercier du fond du cœur, parce qu’avec vous j’ai découvert la Vie, la vraie vie de Loulou ! Et puis il y a eu cette magnifique et belle rencontre ma maman Emilie, celle qui aura changé la couleur de ma vie, qui lui aura donné un sens, celle qui m’aura tant donné, et même si c’était au crépuscule de ma vie,… ces dernières semaines resteront les plus merveilleuses, j’ai découvert l’amour et la bonté, et que l’on pouvait être aimé en retour. Je ne suis pas loin de vous, je suis bien vivant dans vos cœurs, dans vos pensées et je vais bien, je galope, je sens le vent, je joue, je n’ai plus peur du lendemain, je souris…….et si parfois votre cœur bat un peu plus fort, c’est juste que je pense a vous, et que jamais je ne cesserais de vous aimer. Avec elle ma maman Emilie j’ai oublié mon ancienne vie de misère, alors maintenant je voudrais vous dire tout ce que je sais d’elle. Ce sera mon témoignage d’amour Emilie, elle n’abandonne pas, elle ne baisse pas les bras, elle veille sans failles sur ses petits protégés, elle nous garde tout près d’elle ! Elle n’a qu’une parole, elle ne se sert pas de nous, Et elle nous offre les biens les plus précieux, un toit, un cœur, un panier, et une gamelle pleine que l’on est même pas obligé de défendre ! la caze toutous c’était enfin ma maison. Elle ne s’expose pas, elle ne se vante pas, elle ne fait pas de racolage pour émouvoir, même si toutes nos histoires de vies passées ont parfois été terriblement dures pour certains de nous, Alors un presque dernier vœu, Aidez la dans son combat, aidez les très nombreuses associations qui agissent avec de tous petits moyens pour les plus vertueuses , parce que nous tous les loulous oubliés, abandonnés à la rue, souvent malades ou blessés, apeurés et craintifs nous avons besoin de vous, Il y en a tant d’autres à sauver, soigner, aimer ….mes nombreux copains de la rue méritent aussi une belle famille pour une nouvelle vie, tout comme moi ! S’il vous plait ne fermez pas les yeux sur la réalité parfois cruelle de la maltraitance animale, ne tournez pas la tête si vous croisez dans la rue un loulou avec ce regard perdu que je connais bien, il a besoin de vous. Soyez celle ou celui qui changera sa vie, signalez le, sécurisez le, contacter une association, rejoignez là…..Soyez généreux avec votre temps, il n’y a pas de petits ou de grands dons, Nous n’avons pas choisi notre vie, la rue, la peur, l’indifférence, la faim, l’abandon……………alors si vous avez une place dans la vôtre et dans votre cœur, adoptez adoptez…….nous sommes si nombreux à vous attendre. Je vous promets qu’en retour vous serez aimés d’un amour inconditionnel tant que nous vivrons auprès de vous. Je sais je l’ai vécu, je le vis ! Je peux vivre avec vous autrement, je suis juste de l’autre côté, faites de mon nom un témoignage d’amour, Je veux continuer de vous aimer infiniment, je veillerai ……je vous dois tant ! et je vous aies tant aimés….on est vivant tant qu’on est fort , gardez moi Je m’appelle Aiko , alors a vous qui avez croisé ma route, qui avez participé à l’espoir d’une guérison, je ne vous remercierais jamais assez…….à en aboyer de bonheur ! Vous avez donné tant d’importance à mon existence, à nos existences les loulous abandonnés et trop souvent oubliés, Alors sans avoir rien que la force d’aimer, nous aurons dans nos mains amis, le monde entier.

  • Facebook - White Circle

© 2019 par DEPPC.

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now